17 rue du 11 novembre, 33000 Bordeaux
+33(0) 800 134 426
ETES VOUS ÉCOLOGIQUE ? (15 questions)

Choc : Le putois sauvé de l’extinction ! Mais ces 9 espèces pourraient disparaître à jamais ! Cliquez ici pour savoir lesquelles !

Choc : Le putois sauvé de l’extinction ! Mais ces 9 espèces pourraient disparaître à jamais ! Cliquez ici pour savoir lesquelles !
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

L’équilibre écologique est un sujet qui prend de l’ampleur chaque jour. Les espèces animales, principales actrices de cet équilibre, sont continuellement sous le feu des projecteurs, particulièrement celles classées comme « nuisibles ». Une liste est établie chaque année pour déterminer quelles espèces sont considérées comme telles, et cette année, une décision importante a été prise. Le putois, longtemps considéré comme un animal nuisible, a été retiré de cette liste. Cependant, neuf autres espèces restent sur cette liste, menacées par cette classification qui peut justifier leur destruction. Cet article se penchera sur ces espèces toujours considérées comme dangereuses pour l’écosystème, ainsi que sur le débat entourant cette classification.

Le putois épargné, mais neuf autres espèces restent menacées

Le putois, carnivore solitaire des bocages et des forêts, a été retiré de la liste des «espèces susceptibles d’occasionner des dégâts» (ESOD), autrefois qualifiées de nuisibles. Cependant, neuf autres espèces restent sur cette liste, presque identique à celle de 2019.

Selon cette récente mise à jour, la belette, la fouine, la martre, le renard, le corbeau freux, la pie bavarde, la corneille noire, le geai des chênes, et l’étourneau sansonnet peuvent toujours être piégés, déterrés ou détruits à tir, pendant une période allant de quelques mois à la totalité de l’année. Ces animaux seraient susceptibles de perturber les écosystèmes ou les activités agricoles. Le projet de révision de cette liste a fait l’objet d’une consultation publique en ligne, pendant laquelle 70% des participants se sont déclarés contre l’arrêté.

Ces oiseaux et mammifères font partie du groupe 2 des ESOD, signifiant que leurs destructions ne sont pas autorisées sur la totalité du territoire des départements. Le putois faisait partie de ce groupe jusqu’à récemment, mais suite à une décision du Conseil d’Etat en juillet 2021 jugeant que l’état de conservation de cette espèce était défavorable, il n’y apparaît plus.

Contestation des ONG et action juridique

Plusieurs ONG contestent la légitimité des arrêtés ESOD, considérant comme archaïque l’idée d’autoriser à tuer «sans limite» des animaux dans le contexte de l’urgence écologique et de l’effondrement de la biodiversité. Elles critiquent également la méthode d’établissement de la liste, basée sur de simples déclarations non vérifiées.

Face à cette situation, l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) a annoncé son intention de saisir le Conseil d’Etat. De même, la Ligue pour la protection des oiseaux a déclaré qu’elle porterait un recours juridique pour faire tomber ce nouvel arrêté valable pour les trois prochaines années.

Plans futurs et moratoires de chasse

Le cabinet de la nouvelle secrétaire d’Etat à la biodiversité, Sarah El Haïry, a déclaré vouloir engager une réflexion pour rendre le cadre des ESOD plus lisible et efficace. Une mission de l’Inspection générale du ministère de la Transition écologique est prévue pour identifier comment font les autres pays et pouvoir comparer et alimenter la réflexion collective.

Par ailleurs, le gouvernement a récemment publié des arrêtés suspendant la chasse de trois espèces d’oiseaux jusqu’à fin juillet 2024 : le courlis cendré, la barge à queue noire et la tourterelle des bois. Ces espèces sont particulièrement menacées, d’où la décision de mettre en place ces moratoires. Cependant, pour certains, comme Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux, ces mesures sont insuffisantes.

Notez ce post
Une surprise en partageant l'article:
Facebook
Twitter
Libération
Parcourez le blog:
ÊTES VOUS ECOLOGIQUE ?
Prenez quelques secondes pour connaitre votre score écologique en participant à notre test
logo bede-asso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles similaire à: Choc : Le putois sauvé de l’extinction ! Mais ces 9 espèces pourraient disparaître à jamais ! Cliquez ici pour savoir lesquelles !
Idée cadeau : comment rendre votre calendrier de l'avent plus écologique ?

Idée cadeau : comment rendre votre calendrier de l'avent plus écologique ?

L’approche des fêtes marque le retour d’une tradition des plus attendues: celle du calendrier de l’Avent. Si, classiquement, ces calendriers…
Réduire son empreinte carbone : gestes quotidiens

Réduire son empreinte carbone : gestes quotidiens

La conscience écologique s’accroît et nombreux sont ceux qui souhaitent agir pour préserver notre planète. Réduire son empreinte carbone est…
Comment adopter une décoration de salle de bain bohème tout en restant éco-responsable ?

Comment adopter une décoration de salle de bain bohème tout en restant éco-responsable ?

Un souffle d’évasion et de nature imprègne de plus en plus nos intérieurs, et la salle de bain, ce sanctuaire…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription