17 rue du 11 novembre, 33000 Bordeaux
+33(0) 800 134 426
ETES VOUS ÉCOLOGIQUE ? (15 questions)

Ces gestes écologiques que l’on doit pratiquer au jardin

Ces gestes écologiques que l’on doit pratiquer au jardin
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Pour jardiner écologique, il faut s’assurer de protéger ou de restaurer la nature et son équilibre. Il faut donc utiliser des produits naturels pour créer un jardin qui respectera la faune qui existe déjà. Voici quelques gestes qui vont aider les jardiniers en herbe à devenir des amis de l’écologie.

Procéder à un nettoyage vert

La première chose que l’on doit faire, lorsque l’on entreprend la remise en ordre de son jardin au printemps, c’est de procéder à un nettoyage du terrain. À cette occasion, il faut s’assurer de faire un tri écologique complet. Cela veut dire que tous les éléments en plastique ou en carton, qui ont trouvé leur chemin vers notre propriété, devront être insérés dans les bacs spécifiques à chacun d’eux afin qu’ils soient tous recyclés.

Sur un terrain, il faut aussi tailler les branches mortes des arbres ou celles qui ont besoin de l’être afin d’aider l’arbre à mieux croître et à produire des fruits, dans le cas d’un arbre fruitier. De même, on devra débroussailler les arbustes. De cette action, il restera derrière des branches et des végétaux de formats importants.

Deux options s’offrent à nous : porter ces pièces à la déchetterie la plus proche, ou utiliser un broyeur de branches et végétaux. Pour ceux qui ont des terrains de grande dimension, cette seconde option est certainement la plus intéressante, car elle permet d’utiliser les copeaux créés pour pailler le sol. Ce geste en est un directement lié à la protection de l’environnement. Voici où trouver un broyeur : https://www.agrieuro.fr/broyeurs-de-branches-et-vegetaux-c-42.html.

Respecter le sol de notre terrain

Tous les terrains sont plus aptes à produire des variétés locales de plantes, de légumes et d’arbres fruitiers. Pour connaître ceux qui sont suggérés sur notre propriété, il faut procéder à une analyse du sol qui nous permettra de connaître sa texture, sa structure et son PH. De là, on pourra procéder à la sélection des végétaux à planter, ce qui fera en sorte que les chances de succès seront beaucoup plus importantes.

Un plant perdu ne bénéficie ni à son propriétaire, ni à l’écologie. Il faut comprendre que lorsque l’on plante des variétés régionales, elles n’ont pas besoin d’engrais ou de fongicides pour se développer. Ce sont là deux éléments qu’il est mieux d’éviter, autant que possible. Respecter le sol, c’est de comprendre sa nature et de s’adapter à celle-ci dans le choix des végétaux que nous planterons sur notre terrain.

Utiliser du compost pour nourrir la terre

Si l’on veut que les végétaux soient en santé et poussent naturellement sur notre terrain, alors il faut nourrir le sol. Il ne sert à rien d’acheter de l’engrais en magasins, alors que nous pouvons nous servir de nos déchets naturels pour en créer. Comme cela permet aussi de recycler par soi-même les déchets organiques qui restent dans la cuisine, le geste est donc écologique de deux manières.

On s’en servira avant la mise en terre des graines qui serviront à faire croître notre potager. En mélangeant le compost à la terre du sol, on permet aux plantes qui vont pousser d’utiliser les nutriments des restes des aliments que nous avons consommés. Cela leur permet de rester en bonne santé et de prendre assez de force pour résister aux éléments naturels qui pourraient venir les affaiblir au cours de l’été.

Adopter la permaculture

Si l’on veut que la terre conserve sa capacité de faire croître fruits et légumes, année après année, il faut adopter la permaculture. Cela veut dire que l’on délimitera des zones dans le jardin, et à chaque année, on changera les produits que l’on y cultive, de manière à ne pas amenuiser la fertilité du sol.

En effet, mettre en terre les mêmes plantes au mêmes endroits, d’une année à l’autre, va faire en sorte que le sol ne sera plus en capacité d’apporter ce dont a besoin les végétaux pour se nourrir et grandir.

De plus, les parasites vont s’y accumuler et détruisent les cultures durant leur croissance. Certains des gestes qui font partie de la permaculture sont le paillage, le compagnonnage et la culture sur buttes.

Désherber sans nuire à l’environnement

Il est crucial de ne pas utiliser de désherbant chimique dans son jardin. Non seulement cela peut nuire à la qualité des fruits et légumes qui y pousseront, mais ces substances entrent dans le sol et y crée une pollution qui nuit à la planète en entier. Il faut donc adopter des méthodes naturelles qui existent d’ailleurs en grande quantité.

La première est d’effectuer un désherbage à main. En effet, il n’est pas si difficile de procéder ainsi dans un petit jardin, si l’on s’assure de retirer les mauvaises herbes plusieurs fois par semaine. Mais encore, on peut utiliser les recettes de nos ancêtres, telles que l’eau bouillante, le sel, le vinaigre ou le bicarbonate de soude.

5/5 - (1 vote)
Une surprise en partageant l'article:
Facebook
Twitter
homme-dans-son-potager-bio
Parcourez le blog:
ÊTES VOUS ECOLOGIQUE ?
Prenez quelques secondes pour connaitre votre score écologique en participant à notre test
logo bede-asso

Laisser un commentaire

Les articles similaire à: Ces gestes écologiques que l’on doit pratiquer au jardin
Design d'objet écologique : comment combiner esthétique et durabilité ?

Design d'objet écologique : comment combiner esthétique et durabilité ?

Dans notre quête constante d’améliorer l’empreinte écologique et sociale de notre quotidien, le design d’objet s’affirme comme un domaine incontournable.…
Quelle est l'empreinte carbone de notre alimentation ?

Quelle est l'empreinte carbone de notre alimentation ?

Aujourd’hui, l’empreinte carbone de notre alimentation est devenu un enjeu majeur dans la lutte contre le changement climatique. Chaque aliment…
Biodiversité en danger : espèces à protéger en urgence

Biodiversité en danger : espèces à protéger en urgence

La biodiversité est la variété et la variabilité de la vie sur Terre, abritant de multiples espèces, depuis la plus…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription